Les risques du prêt relais

Prêt relais : quels sont les risques

Le prêt relais est un bon moyen pour financer l’achat d’un nouveau logement avant d’avoir vendu son bien actuel. Néanmoins, il présente certains risques, d’autant plus dans le contexte sanitaire actuel où l’avenir est pour le moins incertain. Pour limiter les risques liés au crédit relais, l’idéal est de prendre toutes vos précautions. Le point avec Homeloop.

Prêt relais : définition et mode de fonctionnement

Si vendre un bien immobilier et en acheter un autre en même temps est la situation optimale, cela n’est pas toujours faisable. Les organismes bancaires proposent donc une solution aux vendeurs : le prêt relais, généralement à taux fixe et limité à 2 ans. Ce dernier consiste, pour les propriétaires, à emprunter des fonds pour financer l’acquisition d’un nouveau bien immobilier alors qu’ils n’ont pas encore vendu leur logement actuel.

L’alternative au crédit relais consiste à vendre en premier lieu votre logement actuel, puis à louer un appartement ou une maison le temps de finaliser l’achat d’un nouveau bien. Cette solution est considérée comme plus sécurisante par un grand nombre de personnes, puisqu’elle n’oblige pas à « parier » sur l’avenir. 

Dans tous les cas, il est conseillé de recourir au prêt relais pour une courte période renouvelable et idéalement lorsque vous avez déjà en main une promesse de vente pour votre ancien logement.

Une solution qui présente plusieurs avantages

Le crédit relais est un outil permettant de fluidifier les transactions immobilières. Il permet en effet de saisir une opportunité d’achat rapidement tout en prenant le temps de revendre un autre bien immobilier dans de bonnes conditions financières. 

Ce type de crédit constitue la solution la plus avantageuse pour les acheteurs qui n’ont pas les moyens d’assumer, même temporairement, les taxes et charges liées à la possession simultanée de deux biens.

Le fait de réaliser une opération d’achat/revente en même temps offre aussi la possibilité d’économiser sur le coût d’un second déménagement. Vous vous installez directement dans votre nouveau logement, ce qui vous évite de prendre une location dite « de transition », voire de payer pour un garde-meuble.

 

Attention aux risques du crédit relais
Lors de la souscription d’un prêt relais, il faut prendre en compte les risques et risques liés à l’opération.

Les risques et pièges du prêt relais

Les risques majeurs du prêt relais

Si dans les faits ce type de crédit paraît idéal, le prêt relais présente toutefois quelques risques et reste un produit assez complexe à gérer. Le principal inconvénient réside dans la mévente, c’est-à-dire la situation dans laquelle vous vous retrouvez lorsque vous ne parvenez pas à vendre votre bien immobilier alors que la durée maximale du prêt relais est atteinte. 

Vous vous exposez alors à des problèmes financiers majeurs, la banque étant en droit de vous exiger le remboursement du crédit à la date prévue. En l’absence de remboursement, elle peut même enclencher une procédure de recouvrement par voies contentieuses, ce qui a pour conséquence de vous référencer au fichier des incidents de remboursement sur les crédits aux particuliers (FICP).

Crédit relais : quelles précautions prendre ?

Pour éviter toute déconvenue, le mot d’ordre est d’anticiper. Attention également à ne pas surestimer le prix de votre bien ! Il faut prendre en considération chaque paramètre de la transaction, comme la durée de la mise en vente, qui peut s’échelonner sur plusieurs mois, voire sur plusieurs années ! Plus vite vous vendrez votre logement, moins le prêt relais vous coûtera cher. Cela doit devenir votre priorité. 

Une des solutions pour réduire les délais peut être de vous tourner vers un iBuyer, comme Homeloop. Dans le cas présent, c’est une plateforme immobilière qui vous achète votre bien, et non des particuliers. On parle aussi « d’achat immobilier instantané ». La plateforme vous garantit une offre d’achat ferme et définitive dans des délais très courts, ainsi qu’une vente rapide. Qu’y gagne-t-elle ? Si l’on prend le cas d’Homeloop, la start-up se constitue un catalogue de biens immobiliers qu’elle peut ensuite revendre à des tiers.

En passant par son intermédiaire, vous vous assurez une sécurité et évitez le process stressant et fastidieux de recherche d’un acquéreur fiable et solvable, les visites mais également les prêts relais

Homeloop
Homeloop
Pas de commentaires

Poster un commentaire

Close Bitnami banner
Bitnami