Immobilier Covid

5 chiffres clés pour comprendre les impacts de la Covid sur le marché immobilier

Depuis 2020, la crise sanitaire a nettement bouleversé les habitudes et le quotidien des Français. Ces changements n’ont pas été sans conséquence pour le marché de l’immobilier. homeloop vous dévoile en 5 chiffres clés les impacts de la Covid sur le marché immobilier en France.

6,7 % d'augmentation moyenne du prix des logements anciens

Ni la crise sanitaire et ses périodes de confinement, ni la fermeture des agences immobilières n’aura freiné la hausse des prix de l’immobilier. Depuis un an, malgré les impacts de la Covid sur le marché de l’immobilier, celui-ci ne connaît pas la crise. D’après le baromètre LPI-SeLoger, le prix de l’immobilier ancien a connu une augmentation moyenne de 6,7 % sur un an. Ainsi, le prix du m2 en France atteint en moyenne :

  • 3 308 euros/m2 pour une maison (soit une hausse de 7,7 %) ;
  • 3 874 euros/m2 pour un appartement (soit une hausse de 5,9 %).

Les villes les plus convoitées, comme Nantes par exemple, connaissent une augmentation supérieure à la moyenne nationale. Notez que ces trois derniers mois, les signes d’une légère baisse se font ressentir. Cette nouvelle est de bon augure pour les futurs acquéreurs, qui désespèrent de trouver un logement correspondant à leur budget. 

1,19 % de taux fixe moyen pour un crédit immobilier

Comme en 2020, les impacts de la Covid sur le marché immobilier n’ont pas eu d’incidence sur la baisse des taux de crédit immobilier. En 2021, les banques ont à nouveau baissé leur taux de crédit de 0,05 % à 0,20 %. Résultat, le taux moyen d’emprunt ne dépasse pas 1,19 %. Parallèlement, les conditions d’octroi d’un prêt immobilier ont été assouplies. Ainsi, la durée maximum d’endettement passe de 25 ans à 27 ans. Dans ce contexte, les organismes bancaires y voient l’opportunité de toucher une cible plus large, comme :

  • les foyers qui ont des revenus moins élevés ;
  • les personnes célibataires qui souhaitent acquérir un bien immobilier ; 

des clients qui ont pour projet d’acquérir une résidence secondaire. 

32 % des Français estiment qu'une transaction immobilière sur Internet est réalisable

Il y a encore quelques années, acheter ou vendre un bien immobilier en ligne paraissait inconcevable pour une majorité de Français. La fermeture des agences et la limite de déplacement durant les confinements ont bouleversé les habitudes en matière d’immobilier.

Ainsi, d’après une enquête d’Opinion Way, 32 % des Français estiment qu’une transaction immobilière est réalisable uniquement sur Internet. Aussi, l’un des impacts de la Covid sur le marché immobilier est le boom de l’activité des agences immobilières en ligne. Créée en 2016, homeloop fait figure de précurseur de ce nouveau modèle d’achat et de vente de biens immobiliers en France.

46 % des Parisiens souhaitent quitter la capitale

L’un des impacts de la crise sanitaire qui n’aura échappé à personne est la fuite des Parisiens en dehors de la capitale. Selon une étude du courtier Empruntis, 46 % d’entre eux, le confinement a eu pour effet d’accélérer leur désir de quitter Paris. Ce déclic est motivé par l’envie de :

  • bénéficier d’un cadre plus vert, plus spacieux et plus calme en s’éloignant du centre urbain ;
  • gagner en qualité de vie en diminuant la charge de stress au quotidien (embouteillages, temps de trajet, transports en commun surchargés, etc.) ; 
  • profiter d’une surface plus grande et des joies d’avoir un extérieur (jardin, terrasse, balcon, etc.). 

À la question : « Dans quelles villes les Parisiens vont-ils s’exiler ? », Nantes figure parmi les plus convoitées. 40 % des acquéreurs de biens immobiliers à Nantes sont Parisiens. Pour ne pas avoir à sacrifier leur carrière professionnelle, d’autres font le choix de quitter Paris pour s’installer en banlieue.

Ainsi, les communes des Hauts-de-France, du Val-de-Marne, des Yvelines et du Val d’Oise font figure de terres d’accueil pour les foyers à la recherche d’une meilleure qualité de vie. De plus, grâce au développement du télétravail, beaucoup de Parisiens ne voient plus l’utilité d’habiter à proximité de leur entreprise.

25 % des Français veulent déménager en 2021

Le sondage Opionway de mars 2021 met en évidence que 25 % des Français souhaitent déménager en 2021. Il faut dire que la crise sanitaire a eu pour effet de bouleverser le mode de vie des Français. Face au traumatisme causé par la crise sanitaire, de plus en plus de familles souhaitent :

  • se mettre au vert ;
  • s’offrir un meilleur cadre de vie ;
  • se rapprocher de leur famille.

L’une des conséquences des mouvements de population en France est la désertification de certaines villes et un accroissement de la population dans d’autres. La raréfaction des biens immobiliers dans les communes les plus prisées risque fort de continuer à faire augmenter leur prix au m2.

Vous faites partie des 25 % des Français qui souhaitent déménager en 2021 ? homeloop est votre agence immobilière en ligne qui vous aide à réaliser votre rêve. Nous sommes présents à Nantes, Lille, Lyon, Paris et en Île-de-France. Contactez-nous pour discuter ensemble de votre projet de vente ou d’achat immobilier.

Quelques mots sur Homeloop 


Créée en 2016 et incontournable dans l’univers de la Proptech et de l’iBuying, Homeloop a pour mission de simplifier la transaction immobilière en aidant les propriétaires à vendre simplement et rapidement et en permettant aux acquéreurs d’acheter en toute confiance.

Aurélien Gouttefarde et son équipe ont déjà permis à près de 200 particuliers de vendre et acheter leur maison ou maison rapidement à Paris et en Ile de France. Homeloop a étendu son service à Lille en 2019 et Nantes puis Lyon en 2020, avec toujours l’objectif de simplifier la transaction immobilière.

homeloop
Pas de commentaires

Poster un commentaire

Close Bitnami banner
Bitnami