questions à poser lors d'une visite

Quelles sont les questions à poser lors de la visite d’un bien immobilier ?

Vous avez jeté votre dévolu sur un appartement ou une maison, la visite est programmée dans deux jours. Pour la mettre à profit, ne rien oublier et disposer de toutes les informations avant d’acheter, vous devez soigneusement la préparer. Voici une check-list des questions à poser pour la visite d’un bien immobilier.



Questions sur les caractéristiques du bien immobilier

Certaines de ces informations ont sans doute déjà été mentionnées dans l’annonce, mais profitez de la visite pour vérifier leur exactitude.


  • Quelle est l’année de construction de l’immeuble ou de la maison ?

 

L’année de construction d’un logement a son importance, d’une part pour connaître la qualité des matériaux de construction, d’autre part, pour prétendre à certaines aides d’État. L’éco-PTZ, par exemple, est accordé seulement pour les logements achevés avant le 1er janvier 1990.

 

À savoir : les immeubles collectifs les plus touchés par l’amiante ont été construits de la fin des années 70 jusqu’en 1990.

 

Lire aussi : 4 étapes pour un achat immobilier


  • Quelle est la superficie totale du logement et de l’extérieur ?

 

Pour un appartement en copropriété, vous devez demander la superficie loi Carrez, qui exclut les surfaces d’une hauteur sous plafond inférieure à 1.80m et d’une superficie de moins de 8m2

 

Connaître la superficie du jardin, du balcon ou de la terrasse, qui n’entre pas dans le calcul de la surface habitable, vous permettra de déterminer si le prix de vente est correctement évalué.


  • Combien mesure chaque pièce ?

 

Vous aurez besoin de connaître la surface de chaque pièce pour savoir par exemple si des meubles que vous possédez déjà y trouveront leur place.


  • Le logement est-il vendu avec des dépendances ?

 

Cave, place de stationnement, emplacement dans un parking : autant d’équipements qui forment un petit plus pour une vente, mais qui en augmentent aussi le prix.


  • Comment le logement est-il chauffé ?

 

Selon la société de rénovation énergétique Effy, la facture moyenne de chauffage des Français s’élève à 1 602 euros en 2020. Bien évidemment, il existe des disparités selon la source de chauffage : chauffage au gaz, chauffage électrique, chauffage au bois ou pompe à chaleur. D’où l’importance de poser cette question lors de la visite du logement !

 

Questions sur la copropriété

 

Si vous achetez un appartement en copropriété, vous deviendrez propriétaire d’une quote-part des parties communes en plus de vos lots privatifs.


  • Quel est le montant des charges de copropriété ?

 

Ascenseur, rémunération du gardien et du syndic, électricité des parties communes, entretien des espaces verts : demandez au vendeur combien il paie de charges de copropriété chaque année. Car si vous pouvez en déduire une majeure partie de votre impôt sur le revenu en investissement locatif, elles resteront intégralement à votre charge si le logement constitue votre résidence principale.


  • Des travaux de copropriété ont-ils été engagés ou sont-ils à prévoir ?

 

Cette information est contenue dans les PV d’assemblées générales de copropriété des trois dernières années et dans le carnet d’entretien de la copropriété. Si le vendeur n’est pas en mesure de vous fournir ces documents le jour de la visite, il devra les produire lors de la signature du compromis de vente.

 

Lire aussi : Tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter un bien en copropriété

Questions sur les dépenses à la charge du propriétaire

Ces questions à poser lors de la visite du bien immobilier vous permettent d’avoir une meilleure idée du budget à prévoir pour vous loger.


  • Quel est le montant de la taxe foncière ?

 

Si la taxe d’habitation est vouée à disparaître pour la résidence principale, le montant de la taxe foncière pèse plus ou moins lourd selon la zone géographique du bien. 


  • Combien payez-vous pour l’électricité et le gaz ?

 

La réponse à cette question sera purement indicative, car la consommation d’énergie est propre à chaque ménage, en fonction de ses habitudes et des éco-gestes qu’il met ou non en place. Néanmoins, elle a son importance, pour avoir une vision de ce poste de dépenses.

Questions sur l’état du logement

Avec un achat dans l’ancien ou dans le neuf, ne vous contentez pas des réponses du vendeur et prenez soin de vérifier de visu ce qu’il avance. N’hésitez pas à ouvrir et fermer les portes et fenêtres pour vérifier qu’elles fonctionnent bien !


  • Avez-vous fait réaliser les diagnostics immobiliers ?

 

La loi impose au vendeur de fournir un certain nombre de diagnostics immobiliers pour la vente, rassemblés dans le dossier de diagnostics techniques. Celui-ci vous permet de connaître la performance énergétique du logement (DPE), de savoir s’il comporte de l’amiante ou du plomb…


  • Y’a-t-il des fissures ou de l’humidité dans le logement ?

 

Des fissures font craindre pour l’état général du bâti, et l’humidité est nocive pour la santé des habitants. Si vous constatez des traces de l’une ou de l’autre, vous avez tout intérêt à procéder à une contre-visite avec un professionnel du bâtiment avant de rédiger une offre d’achat.

Questions sur les travaux et rénovations

  • Avez-vous fait des rénovations ?

 

Si oui, demandez si elles ont été effectuées par des professionnels. Dans le cas contraire, les rénovations ne bénéficieront pas de la garantie de parfait achèvement ou de la garantie décennale.


  • Faut-il prévoir des travaux ?

 

Demandez au vendeur une estimation des travaux, qui vous donnera une base pour une éventuelle négociation. À nouveau, il peut être judicieux de demander l’avis d’un professionnel pour mieux les évaluer.

 

Questions sur l’environnement du logement

 

Le confort de vie dans votre logement dépend intrinsèquement des commodités à proximité, qui sont importantes pour vous. Un bien proche des transports en commun ou situé dans un quartier en transformation offre également un meilleur potentiel de valorisation à la revente, que vous devez d’ores et déjà anticiper.


  • Quelles sont les commodités à proximité ?

 

Commerces, espaces verts, écoles, cinéma, restaurants et bars : demandez au vendeur si le quartier comporte ces commodités et n’hésitez pas à vous y rendre suite à la visite pour voir dans quel état elles sont et si elles sont bien fréquentées.

 

Lire aussi : Achat immobilier : 10 critères pour bien choisir son bien immobilier


  • La ville a-t-elle des projets d’aménagement du quartier ?

 

Si le vendeur n’a aucune information sur ce point, passez par le service d’urbanisme de la mairie pour lui poser la question.


  • Le quartier est-il sûr ?

 

Demandez au vendeur si le voisinage est calme, si des cambriolages ont pu être déplorés…

Question bonus : pourquoi le logement est-il en vente ?

Demandez enfin à l’agent immobilier ou au vendeur les raisons de la mise en vente du logement. Elle est consécutive à un divorce, une séparation, un héritage ou une mutation professionnelle ? Le vendeur se trouve sûrement en situation d’urgence et cherche à vendre rapidement son bien. Vous disposez ainsi d’un indice sur les possibilités de négociation du prix de vente. Plus la vente est urgente, plus vous avez de chances de voir acceptée une offre inférieure au prix.

 

Découvrez nos biens à vendre ! 

 

Quelques mots sur Homeloop 

Créée en 2016 et incontournable dans l’univers de la Proptech et de l’iBuying, Homeloop a pour mission de simplifier la transaction immobilière en aidant les propriétaires à vendre simplement et rapidement et en permettant aux acquéreurs d’acheter en toute confiance.

Aurélien Gouttefarde et son équipe ont déjà permis à près de 200 particuliers de vendre et acheter leur maison ou maison rapidement à Paris et en Ile de France. Homeloop a étendu son service à Lille en 2019 et Nantes puis Lyon en 2020, avec toujours l’objectif de simplifier la transaction immobilière.

homeloop
Pas de commentaires

Poster un commentaire

Close Bitnami banner
Bitnami