Pourquoi passer par un courtier pour le financement de son bien immobilier ?

Faire appel à un courtier

Pour profiter d’un effet de levier, vous souhaitez financer l’acquisition de votre bien immobilier grâce à un emprunt. Afin de mettre toutes les chances de votre côté de l’obtenir, vous envisagez de recourir à un courtier. Quel est son rôle ? Comment peut-il vous aider à concrétiser votre projet immobilier ? Quel est son prix ? homeloop vous répond !

Quel est le rôle d’un courtier ?

Professionnel du financement et intermédiaire entre les banques et vous, le courtier a pour mission de vous dénicher le taux d’emprunt le plus bas et de négocier des conditions d’emprunt avantageuses. Pour y parvenir, il s’appuie sur les partenariats qu’il a noués avec les organismes de crédit et sur ses talents de négociateur.

Dans un premier temps, le courtier en prêt immobilier fait le point sur votre dossier. Son objectif est d’évaluer si oui ou non, vous pouvez obtenir un financement au regard de votre solvabilité. Il prend en compte vos revenus, vos charges, votre taux d’endettement et votre apport personnel afin d’estimer votre capacité d’emprunt. 

Autre mission du courtier : vous conseiller sur le type de crédit immobilier à privilégier selon votre projet (prêt amortissable, prêt in fine, prêt relais, prêt achat-revente…), sur la durée de remboursement à choisir, l’opportunité d’un rachat de crédit ou encore sur votre éligibilité à un prêt aidé comme le prêt à taux zéro. 

Après avoir déterminé les forces et les faiblesses de votre profil d’emprunteur, et grâce à sa fine connaissance du marché immobilier, il sélectionne les banques auprès desquelles déposer votre dossier. 

À savoir : le courtier peut aussi vous aider à décrocher une assurance emprunteur, qui est indispensable à l’obtention d’un financement bancaire.

Lire aussi : 5 étapes à connaître pour bien préparer un achat immobilier

Quels sont les avantages de faire appel à un courtier immobilier ?

Gain de temps, d’argent et clauses de l’offre de prêt négociées constituent quelques exemples de ce qu’un courtier immobilier peut faire pour vous.

Le courtier en prêt immobilier vous fait gagner du temps

Même si vous pouvez utiliser un simulateur de prêt ou contacter votre banque pour avoir une idée du taux qu’elles vous proposeront, vous devez attendre d’être en possession d’un avant-contrat, compromis ou promesse de vente avant de les démarcher. Elles n’acceptent en effet de se pencher sur un dossier qu’à la condition qu’il soit suffisamment abouti. 

Le compromis de vente contient toujours une clause suspensive relative à l’obtention d’un prêt, qui prévoit un délai de 45 à 60 jours pour trouver le financement. Ce délai s’avère très court pour étudier et comparer les offres de la pléthore de banques du marché. Faire appel à un courtier vous permet de vous affranchir de cette tâche chronophage. Fort de ses connaissances et de ses partenariats, il est en mesure de franchir cette étape dans les meilleurs délais.

Lire aussi : Offre d’achat : quand et comment la rédiger ?

Le courtier en crédit immobilier vous fait économiser de l’argent

Le coût final du bien immobilier dépend de celui du financement. Vous devez donc trouver le meilleur taux d’emprunt pour avoir le moins d’intérêts à payer. En parallèle, les frais de dossiers prélevés par les banques pour l’étude de votre dossier et le montage de l’offre de prêt peuvent aussi être négociés.

Grâce à ses compétences en négociation et à sa qualité d’apporteur d’affaires, le courtier peut vous permettre de décrocher le meilleur taux immobilier, ainsi qu’une diminution, voire la suppression des frais de dossier.

À savoir : la banque dans laquelle vous détenez déjà des comptes ne vous proposera pas forcément le taux d’intérêt le plus avantageux. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle vous compte déjà dans ses fichiers !

Lire aussi : Comment estimer vos travaux de rénovation avant l’achat d’un bien immobilier ?

Le courtier négocie les meilleures conditions d’emprunt

Le taux d’emprunt n’est pas le seul facteur que vous devez prendre en compte avant de choisir une offre de prêt. Les conditions d’emprunt doivent, elles aussi, faire l’objet d’une attention méticuleuse, notamment les pénalités de remboursement anticipé. Celles-ci sont dues lorsque vous soldez un crédit immobilier avant son terme normal et se montent à 6 mois d’intérêts ou 3 % du capital restant dû. Le courtier immobilier peut en négocier la diminution ou la suppression.

Le courtier peut également demander l’insertion de clauses telles que le report ou la modularité des échéances. Elles vous aideront à retrouver de l’air en cas de coup dur, ou vous permettront d’adapter vos mensualités à la variation de vos revenus.

Combien coûte un courtier ? 

Le coût d’un courtier dépend avant tout de son modèle économique de développement. Le courtier traditionnel en agence supporte des charges de fonctionnement plus élevées qu’un courtier en ligne. Le courtier en réseau de franchise reverse d’importantes royalties qu’il lui faut répercuter sur ses honoraires. 

La rémunération d’un courtier se décompose en réalité en deux postes : la commission qu’il perçoit des banques en sa qualité d’apporteur d’affaires et les frais de courtage. Ceux-ci peuvent être fixes ou en pourcentage du capital emprunté. homeloop a opté pour un forfait de 1 390 euros, quel que soit le montant du capital emprunté. Contactez un courtier homeloop pour dénicher un financement au meilleur taux !

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

À lire également

Investissement locatif
Acheter

Zoom sur l’investissement locatif

Générer des gains, dégager des revenus complémentaires en vue de la retraite, constituer un patrimoine à transmettre aux héritiers : l’investissement locatif répond à plusieurs besoins

Close Bitnami banner
Bitnami